FELCO PASSION 2014

FELCO's magazine - Online version
Gyorgy_Janos_Andras Balint

Initiatives: Initiatives

La famille Balint et FELCO: une longue histoire

Dans l’univers FELCO, il y a des familles extraordinaires. C’est le cas des Balint. Personnalité incontournable de la télévision hongroise, Gyorgy Balint est aujourd’hui ambassadeur de FELCO en Hongrie. Pour la plus grande joie d’Hermes Afész, l’importateur local.

Avec ses 10 millions d’habitants, la Hongrie est certes un petit pays par la taille, mais la réputation de son vin a depuis longtemps dépassé ses frontières. Produit au nord-est de Budapest, le Tokay était déjà proclamé par Louis XIV "le vin des rois, le roi des vins ". Depuis 2010, les gammes FELCO sont commercialisées par Hermes Afész. La particularité de ce distributeur est d’être une coopérative. À ce titre, la société a su garder un lien très proche avec le monde agricole, grâce notamment à ses nombreux membres.

Un ambassadeur de choix

Quand Hermes Afész a cherché un ambassadeur pour promouvoir la marque suisse, le choix s’est imposé comme une évidence: Gyorgy Balint était l’homme idéal. Pourquoi lui ? Tout simplement parce qu’il est une célébrité en Hongrie. Après avoir été pendant longtemps rédacteur en chef d’un magazine dédié à l’horticulture, il part à la retraite à 61 ans. Loin de vouloir couler des jours paisibles, il accepte sans hésiter l’offre de la télévision hongroise qui lui propose d’animer une émission sur le jardinage. Il faut dire que l’homme est reconnu dans son domaine. Il a écrit à ce jour 29 livres sur le sujet et l’un de ses ouvrages sur les fruitiers s’est vendu à plus de 250.000 exemplaires!
Gyorgy se lance donc, en 1981, dans ce "sacré pari "de présenter chaque vendredi un show d’une dizaine de minutes. L’émission durera quasiment 30 ans (jusqu’en 2009) et lui assurera une très grande popularité en Hongrie.
Popularité sur laquelle veille soigneusement Andras, son petit-fils. Grâce à sa double formation horticulture et communication, Andras a joué un rôle important dans la conclusion de ce partenariat avec Hermes Afész. Avec, comme première réalisation, un DVD qui explique comment tailler une dizaine d’arbres communs en Hongrie. Toutes les vidéos commencent par des images du grand-père.

Janos Balint et FELCO

Et c’est par hasard, lors des discussions sur les modalités du partenariat, que Gyorgy raconte que son fils, Janos, connaît non seulement FELCO, mais également qu’il a rencontré Félix Flisch, le fondateur de la marque des Geneveys-sur-Coffrane.
Tout commence par un courrier que Janos adresse, en 1971, à FELCO. À l’époque professeur à l’université d’horticulture de Budapest, il réalise une étude sur l’ergonomie d’une vingtaine d’outils de taille qu’il décide de faire parvenir à la marque. Parmi les sécateurs qu’il compare, le FELCO 3.
Dans son mot d’accompagnement, il explique qu’il est ravi de son FELCO 3, mais qu’il a un certain nombre d’améliorations à proposer. Un jour, il reçoit de M. Schroer, le directeur commercial de FELCO, une lettre de remerciements et plusieurs sécateurs, dont le FELCO 7, censé répondre aux remarques.

La rencontre avec Félix Flisch

Une vraie relation se crée entre les deux hommes et ils se rencontrent à Budapest. Le courant passe si bien entre eux que M. Schroer invite Janos quelques temps plus tard à venir découvrir l’usine FELCO en Suisse. En 1994, le professeur débarque au siège de FELCO et rencontre Félix Flisch.
À l’époque, le fondateur de la marque suisse, qui a plus de 80 ans, a déjà pris sa retraite. Il vient encore chaque jour à l’usine et, pendant une heure, répare des outils au service après-vente.
A la fin de la discussion, Félix Flisch se déclare "si content de rencontrer quelqu’un qui s’intéresse autant à ses sécateurs et à l’ergonomie "qu’il invite son hôte à déguster une spécialité culinaire de la Suisse, la fondue au fromage, dans un chalet d’alpage à 2.000 mètres d’altitude. M. Schroer est de la partie et les trois hommes parlent de sécateurs, bien sûr, mais également de la vie en général. Et notamment du hobby du fondateur de FELCO: l’alpinisme. "Tout cela nous ramenait à la discussion de départ sur l’ergonomie, car l’alpinisme, c’est 100% d’ergonomie ", confie le professeur hongrois dans un grand éclat de rire.
Cette forte relation entre FELCO et la famille Balint continue aujourd’hui par le biais de ce partenariat. Et Gyorgy, Janos et Andras, se sont bien réparti les rôles: "mon grand-père est connu. Mon père sait tailler les arbres et moi, j’ai le sens de la communication et du marketing ", conclut Andras.